Nous étions au festival Série Series

présentation bunker festival officiel 2

08 Juil Nous étions au festival Série Series

Notre projet de série BUNKER ayant été sélectionné au concours des B.A de Série Series, nous nous sommes donc rendus à Fontainebleau pour défendre notre projet. Nous avons eu de nombreux bons retours qui nous encouragent dans notre démarche. Notre participation à cet événement s’est avérée être une expérience passionnante et enrichissante. Petit compte-rendu.

En seulement 4 ans, Série Series s’est imposé comme le rendez-vous incontournable en Europe pour  tous les professionnels du monde des séries. Dès que nous sommes arrivés, nous avons mesuré l’ampleur de l’événement. La ville de Fontainebleau porte l’étendard du festival et ça parle séries à toutes les terrasses de café.

humans séri series
enfield haunted

De nombreuses séries ont été projetées tout au long des trois jours. Parmi celle qu’on a eu la chance de voir, certaines ont retenu  notre attention.

Le pilote du remake anglais de la série suédoise Real Humans tient toutes ses promesses. Il se rapproprie tous les thèmes forts du matériel original, à savoir les questions autour de l’intelligence artificielle, tout en y injectant un rythme efficace et des scènes dont les british ont le secret.

Angleterre encore, avec la mini-série Enfield haunting qui s’inspire de faits réels sur un cas de poltergeist dans les années 70. L’interprétation et la réalisation sont parfaites. Nous attendons de voir les autres épisodes pour vraiment nous faire un avis car le pilote, bien que parfaitement maîtrisé, n’apporte pas de réelle nouveauté au genre.

Nous sommes également curieux de la série belge Beau séjour, en cours de développement. Le pitch est prometteur : une jeune femme va enquêter sur son propre meurtre avec l’aide de cinq personnes qui peuvent la voir.

Nous n’avons pas pu voir la série Deutshland 83, mais les très bons échos nous donnent très envie de la découvrir.

De manière générale, nous avons été très impressionnés par la qualité visuelle des séries nordiques.

Outre la découverte de nouvelles séries, le festival propose de nombreuses conférences. Il a été fort intéressant de découvrir les méthodes différentes de mise en production entre pays. Nous avons également noté l’importance de plus en plus significative de ce qu’on appelle le “showrunner”. Pour synthétiser, il s’agit du chef d’orchestre de la série, le showrunner est bien souvent le créateur ou le scénariste du programme.

Les dîners et les soirées ont été l’occasion de faire de belles rencontres, autant sur le plan professionnel que sur le plan humain. Nous avons côtoyé des scénaristes, réalisateurs, producteurs… Avec qui nous avons pu échanger, discuter et ce n’est pas négligeable, on s’est également bien marrés.

Nous en profitons une nouvelle fois pour féliciter l’équipe organisatrice, qui, malgré l’ampleur du projet, a toujours été disponible, chaleureuse et n’a pas hésité non plus à se déhancher sur le dance floor.

Quant à notre projet BUNKER, nous avons obtenu de bon contact.

To be continued….

etude de cas
No Comments

Post A Comment