Clip The mogee’s – Roland Garros

20 Juil Clip The mogee’s – Roland Garros

Vous n’êtes peut-être pas sans savoir que nous suivons le parcours de l’excellent groupe Sugar Bones. Mais il y a eu une autre vie avant…

La formation précédente du groupe s’appelait The Mogee’s, toujours portée par le duo des chanteurs Robin et Alienor. Originaires de l’île de La Réunion, ces deux frère et sœur ont tenu à rendre hommage à leur arrière-grand-père, poilu de la Grande Guère, Jacob Gaze.

Le texte, écrit par Alienor et sa mère Madeleine Gaze, délivre un poignant hommage de la première guerre mondiale au travers du portrait de deux soldats, Jacob Gaze et Roland Garros, également natif de l’île tropicale. Il dresse la similitude de l’enfer vécu entre une icône de la guerre et un autre nom tombé dans l’oubli.

L’album de The Mogee’s s’intitule d’ailleurs A l’ombre de Roland Garros. Il a été réalisé en partenariat avec La Nouvelle République des Jeunes, association d’éducation populaire de La Réunion, engagée dans la lutte contre l’illettrisme. Elle a réalisé, en partenariat avec les collectivités publiques, des universitaires, d’autres associations et entreprises, un immense projet de mémoire autour de Roland Garros avec une exposition, un monument commémoratif patriotique à Saint-Paul, un récit de souvenirs de guerre et des objets de mémoire (enveloppe de premier jour, tee-shirt etc) et le CD de The Mogee’s.

Pour le clip, nous avons choisi un procédé connu sous le nom de « double exposition ». Ce principe a été remis au goût du jour en vidéo avec le magnifique générique de la série True Detective. Il nous a été évident d’user de cet effet pour mélanger les chanteurs aux images d’archive de la première guerre mondiale. D’autres figurants viennent compléter le tableau pour mettre en avant le travail de mémoire porté par les nouvelles générations. Le rendu graphique permet de donner une touche de modernité à l’ensemble.

Un peu de culture :

L’aviateur réunionnais Roland Garros est né à Saint-Denis, chef-lieu de l’île tropicale lointaine, en 1888. Vedette internationale de l’aviation naissante, détenteur de multiples records mondiaux de vitesse et d’altitude, et personnalité médiatique adulée, Roland Garros est engagé volontaire quand la France entre en guerre le 3 août 1914. Ses exploits aériens, sa captivité pendant 3 ans dans les prisons allemandes, son évasion rocambolesque et son désir de voler à nouveau pour la victoire en font une icône de la Grande Guerre. Il tombe au volant de son Spad XIII en 1918, à la veille du jour anniversaire de ses 30 ans. Un hommage national lui a été rendu à Paris et dans sa ville natale.

No Comments

Post A Comment